Résultats au DNB 2015/2016: 83% de réussite dont 3 mentions "bien" et 2 mentions "assez-bien"          Rentrée des élèves le jeudi 1 septembre 2016 !

 
  Accueil | Inscription en ligne | Offres d'emploi | Contactez-nous ! |
Bienvenue à Saint-Exupéry
Présentation des classes
Tout sur l'école Saint-Exupéry
L'Association des Parents d'Eleves
Inscription, pré-inscription, calendrier...
Les projets et  les productions des enfants
Les liens vers d'autres sites internet
  

Visite du Jardin à Kokh 2007

Rames Guyane

Rencontre des élèves avec un participant de la course

Nous avons rencontré pour vous un participant de la course Rames Guyane. Jeudi 16 novembre nous avons rendu visite à Romain Vergé, le plus jeune des 15 participants de la course transatlantique reliant Saint Louis à Cayenne en Guyane.

Nous posons nos questions à Romain.

A quelques jours du départ et seulement quelques heures avant la mise à l’eau de son bateau, Romain, aidé de son père, était en plein préparatifs lorsque nous l’avons rencontré. Il nous a présenté la course et son bateau avant de répondre à nos questions (voir l’interview ).

Voici la cabine où Romain habitera pendant la course.

 

Voici l’endroit où il va passer la majeure partie de son temps pendant la traversée de l’Atlantique.En effet, il prévoit de ramer en moyenne 12 heures par jour !

 

Voici l'intérieur de la cabine et le lit de Romain.
Lorsqu’il ne sera pas dehors, c’est ici dans sa minuscule cabine qu’il préparera à manger, écrira son journal de bord (qu’il nous transmettra tous les deux jours par internet) et tentera de se reposer dans son petit hamac.
Romain reçoit son cadeau de Noël.

 

Avant de le quitter nous lui avons offert un cadeau pour Noël. C’était une lettre pour l’encourager ainsi que des dessins et des ballons pour décorer sa cabine pendant les fêtes parce que le père Noël ne le trouvera peut être pas au milieu de l’océan sur son petit canot. Il nous a promis de ne pas l’ouvrir avant le jour de Noël!

Petite pause à la plage avant de rentrer à l'école.

 

Nous sommes questionnés à notre tour par les journalistes.

Ensuite des journalistes de RFO et de RFI nous ont posé des questions sur cette aventure. Avant de revenir à l’école nous avons fait une petite pause face à l’océan en méditant sur l’aventure qui attendait Romain.

Peu d’entre nous étions prêts à prendre sa place! Qu'en pensez-vous?

 

Pour plus d’informations sur la course nous vous conseillons de visiter le site internet www.ramesguyane.com . Vous pouvez aussi nous écouter sur le site www.rfi.fr rubrique "espace Océan" (émission du 24 novembre).

 

 

Interview de Romain Vergé

Les élèves de CE1 / CE2 avec Romain Vergé.

Trois jours avant le départ de la course, Romain a eu la gentillesse de répondre à toutes nos questions.


Les élèves : « Avez-vous déjà participé à une course transatlantique à la rame ? »
Romain : « Non. Il faut dire que c’est la première course de ce genre en solitaire. J’ai déjà participé à des courses à la rame sur des lacs et des fleuves, j’ai déjà traversé l’océan sur des bateaux à voile, mais jamais seul et en ramant ! »


Les élèves : « Combien de jours faut-il pour traverser l’océan à la rame ? »
Romain : « Nous devons parcourir à peu près 4500 kilomètres donc il nous faudra probablement entre 45 et 60 jours, 70 au pire des cas. Si tout se passe bien je devrai arriver en Guyane au début du mois de janvier à condition de ramer 12 heures par jour et d’avoir des vents et des courants favorables. D’ailleurs j’espère ne pas dépasser ce délai car je n’emporte des réserves de nourriture que pour 60 jours.


Les élèves : « Qu’est ce que vous emportez dans votre bateau ? »
Romain : « Trois paires de rames de rechange, quelques vêtements, de la nourriture (surtout en sachets qu’il suffit de mettre dans de l’eau chaude), une trousse à pharmacie, du matériel de sécurité (des balises et des fusées de détresse, un gilet de sauvetage, un harnais pour m’attacher au bateau, une balise de positionnement pour que les autres bateau me voient, une combinaison de survie en cas de problème…), une radio VHF pour communiquer avec le bateau accompagnateur et les autres rameurs, un téléphone satellite, un ordinateur pour envoyer des messages par internet, deux GPS pour trouver le chemin vers la Guyane et enfin du matériel de pêche (au cas où..) Mais le plus important c’est le désalinisateur : c’est une machine qui transforme l’eau de mer en eau potable c’est à dire bonne à boire. »


Les élèves : « Quels sont les dangers au milieu de l’océan ? »
Romain : «En dehors des ennuis de santé ce que je redoute le plus c’est d’entrer en collision avec un autre bateau pendant la nuit. Certains bateaux de marchandises peuvent mesurer plus de 100 mètres alors que nos bateaux ne mesurent que 8 mètres. Il va falloir être vigilant. L’autre risque c’est de tomber du bateau et de ne pas pouvoir le rattraper à la nage. Pour éviter cette situation il faut toujours porter le harnais qui nous relie au bateau. »


Les élèves : « Quelle est la récompense pour le premier ? »
Romain : « Une sucette peut être ?! Non en fait il n’y a pas grand chose à gagner si ce n’est la fierté d’avoir réussi la traversée. Chaque rameur a des motivations différentes. En ce qui me concerne, j’avais envie de vivre cette expérience pour me dépasser, aller au delà de mes limites et puis surtout j’adore la mer. Alors en vivant au plus près de l’océan j’espère apprendre beaucoup et voire beaucoup de dauphins, de baleines, de cachalots, de poissons volants etc.… et puis aussi quelques requins mais de trop près quand même.

Aux dernières nouvelles, Romain Vergé sur son bateau "Parrainez un enfant", se trouvait après plus de trois semaines en mer, en tête de la course.

 
 

© Ecole Saint-Exupéry de Saint-Louis du Sénégal - Cyber-Prod 2006-2015